Le rectificateur, de Jeffery Deaver, un polar éthique

24 août 2011 at 22 h 57 min 4 commentaires

Il y a longtemps que je ne vous ai plus parlé de livres. Je suis toujours dans ma période polar. Comme j’ai lu tout ce qui est disponible en français de Preston et Child, j’ai attaqué un autre auteur américain, Jeffery Deaver.  Avant de se consacrer à l’écriture de polar, il a été journaliste puis avocat.

Il écrit une série avec pour héros Lincoln Rhyme et d’autres romans dans lesquels Lincoln et Amélia peuvent faire des apparitions furtives pour aider le héros à résoudre une énigme. D’autres romans ne font pas apparaître du tout ces personnages fétiches, le plus souvent, l’intrigue se passe à New York de nos jours, comme dans la série des Pendergast de Preston et Child.

Mais le roman dont je veux vous parler aujourd’hui est différent, il se passe à Berlin en juillet 1936, à la veille des jeux olympiques.

Paul Schumann est devenu tueur à gages après avoir vengé son père torturé et assassiné par la mafia. C’est un tueur éthique qui a des principes et n’élimine que des gens foncièrement mauvais, ou des auteurs de crimes particulièrement sordides comme des assassins d’enfants. La police new yorkaise lui tend un piège et lui laisse le choix entre la prison et la condamnation à mort ou une mission dangereuse qui lui vaudra l’effacement de son casier judiciaire et de l’argent pour prendre un nouveau départ s’il réussit.  Paul choisit cette solution et le voilà chargé par le gouvernement américain d’abattre un dignitaire nazi.

Il s’embarque pour Berlin avec l’équipe olympique en se faisant passer pour un journaliste sportif. Dès son arrivée à Berlin, les rebondissements se succèdent.

Finalement Paul est sur le point d’abattre sa cible, mais celle-ci se livre à un essai d’extermination sur des adolescents. Paul choisit de sauver ces jeunes gens et « rate » sa mission. Il profite de l’avion qui vient l’évacuer pour sauver ces jeunes et une amie, mais face au mal qui ronge l’Allemagne, son pays d’origine, il ne sent pas le droit de retrouver le confort de la vie américaine. Il s’engage dans la résistance anti-nazie et continue son oeuvre de tueur au service de cette cause.

L’intrigue est palpitante, on n’a pas envie de lâcher le livre avant de l’avoir terminé (540 pages quand même!), comme c’est le cas des autres polars de Deaver. Mais ce qui rend ce livre si intéressant est la réflexion sur le bien et le mal. L’autre personnage principal du roman est l’inspecteur Willi Kohl, un policier prussien anti-nazi qui voit la fièvre brune  dévorer petit à petit son pays. C’est un héros discret, qui sauve un boulanger juif, puis Paul dont il sait qu’il est un tueur après l’avoir vu sauver les jeunes au lieu d’accomplir sa mission.

Nous avons souvent tendance à réduire le nazisme à la Shoah 80 ans après, mais ce livre nous rappelle que les citoyens allemands ont été les premières victimes de la folie d’Hitler, il montre bien le climat de terreur et d’incrédulité qui régnait à Berlin en 1936 et l’inconscience des autres nations qui ne voient pas le danger, tout le monde s’accordant à penser que le règne d’Hitler serait très court.

Le titre vient du fait que Paul estime qu’il doit utiliser ses talents pour rectifier les erreurs de Dieu. C’est un personnage très attachant et à la fin j’aurais préféré le voir prendre l’avion, plutôt que se lancer dans une entreprise aussi dangereuse que la résistance aux nazis.

Publicités

Entry filed under: Lectures.

Tadjoura corrigé Nouvelle aquarelle

4 commentaires Add your own

  • 1. Flocréa  |  25 août 2011 à 21 h 09 min

    On sent que tu t’es régalée!!! bisous

    Réponse
  • 2. Malivoyage  |  27 août 2011 à 16 h 46 min

    je note ce titre, dans ma liste et je pense l’offrir à mon beau-frère à Noël (après l’avoir lu, évidemment!!!)
    Tu as le chic pour donner envie de lire! Bon, d’accord, j’adore les polars (je relis Ann Perry, en ce moment, et Lilian Jackson Braun), mais tu es très forte…
    Bises et encore merci pour les déicieux savons…

    Réponse
  • 3. La chuchoteuse  |  30 août 2011 à 20 h 02 min

    Tu me donnes envie de le lire , même si je ne suis pas très polar …
    Je suis contente de revenir sur ton blog . J’étais en vadrouille et en famille ( 10 à table !! ) , j’ai donc un peu déserté la toile . Mais après tout il faut parfois faire un vrai break .
    Grosses bises à toi .

    Réponse
  • 4. el che  |  2 décembre 2011 à 9 h 28 min

    J’ai lu ce livre et je dois avoué qu’il m’a passionné…je crois que je l’ai lu en 3 jours tellement il était prenant…étant féru des histoires sur la deuxième guerre et ayant lu pas mal de roman là dessus, ce roman dépeint bien la vie et les attitudes des allemands de cette époque…avec leur ignorance, leur naiveté, mais aussi pour beaucoup du fanatisme et de la cruauté…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :