Shampoing solide aux algues et à l’argile

6 octobre 2011 at 7 h 09 min 11 commentaires

Cet été je suis allée passer une semaine de vacances chez mon amie Maria. Nous nous sommes beaucoup amusées, nous avons pu rencontrer d’autres amies cosméteuses, c’était vraiment des vacances super.

Mais nous avons aussi travaillé et échangé nos savoirs-faire. J’ai eu le plaisir d’initier mon amie à la savonnerie et elle m’a appris à faire ses fameux shampoings dont je suis folle depuis qu’elle me les a fait découvrir il y a près de 2 ans.

Outre de nombreux cadeaux, je suis rentrée avec du cocosulfate de sodium, du BTMS et surtout la recette de cette merveille, sans oublier les nombreuses poudres de plantes trouvées dans le quartier indien. Maria m’a montré comment procéder et on en a fait trois petits ensemble. Comme elle m’a beaucoup gâtée en shampoings ces derniers mois, je ne suis surtout pas en rupture de stock, mais j’avais très envie d’essayer cette recette.  Donc hier je me suis attaquée à mon premier shampoing solide. J’aurais bien imité Lush et fait un joli shampoing mauve très parfumé, mais je préfère toujours l’efficacité au fun, ce qui m’a décidé pour les algues et l’argile verte que je sais être des ingrédients qui me réussissent très bien.

Je vous donne la recette, mais elle m’a été transmise par ma chère Maria, je n’en suis absolument pas l’auteur. Mais comme les shampoings de Maria sont de pures merveilles, je vais adopter cette recette avec joie et reconnaissance.

Je me suis fait un énorme shampoing:

100 gr de cocosulfate de sodium

16 gr d’eau (en l’occurrence j’ai pris du thé de Noël)

10 gr de BTMS

8 gr de poudre diverses (rhassoul rose, orange, citron etc) Moi j’ai choisi l’argile verte et la chlorella finement moulue

1  pincée de bicarbonate de soude

12 gr d’huile de pépin de raisin

4 gr de lait en poudre  ou crème de coco.  J’ai choisi du lait de chèvre en poudre, cadeau de ma chère Irène

Conservateur (géogard etc)

Fragrances ou HE adpatée au type de cheveux (j’ai choisi une synergie d’HE de citron pour mes cheveux gras, de pin maritime et de   muscade pour contrer l’odeur désagréable des algues)

On fait fondre le tout sans le conservateur et les HE au micro onde.  Ensuite on ajoute la synergie et le conservateur. On tasse la préparation le plus possible dans un moule. Normalement on laisse sécher quelques jours, mais j’étais trop impatiente de pouvoir le tester, ce que j’ai fait cet après midi.

Par rapport à la recette de base, j’ai mis largement plus d’argile verte que nécessaire, parce qu’au lieu de la verser à la cuillère, je l’ai fait directement du paquet et que j’ai eu la main bien trop lourde ( 20 gr de poudre au lieu de 8 et comme les ingrédients se mélangeaient  je n’ai pas pu retirer toute l’argile en trop.

J’ai choisi de l’HE de citron réputée pour son efficacité contre les cheveux gras ( 10ml) et j’ai ajouté 10 gouttes d’HE de pin maritime et 2 ml d’HE de muscade. Ces deux dernières ayant un parfum très fort, j’ai pensé que ça contrebalancerait l’odeur peu agréable des algues et c’est effectivement ce qui s’est produit. Sec le shampoing ne sent pas grand chose et mouillé il a une odeur fraîche mais assez neutre dans laquelle le citron domine, mais ce parfum est discret. L’ensemble des ingrédients s’est bien combiné et il en résulte un parfum frais et discret, ce que j’espérais car je n’avais pas envie de sentir les algues ou la muscade (le citron ou le pin passe encore!). Je pense d’ailleurs que quelqu’un qui ne serait pas au courant de la composition de ce shampoing ne reconnaîtrait pas ces odeurs.

L’excès d’argile ne semble pas gênant, même si je ferai plus attention la prochaine fois. J’ai peut être aussi eu la main trop lourde sur le BTMS, parce que mes cheveux sont très doux et pas aussi flous qu’ils devraient l’être quelques heures après avoir été lavé, à moins que cet effet ne soit dû au lait de chèvre.

Je ne sais pas si le shampoing est une activité aussi addictive que le savon, mais j’en ai bien peur. J’ai déjà prévu un shampoing avec de la poudre d’orange et une fragrance fraise que j’aime beaucoup. De même la fragrance Anaïs Anaïs (mon parfum préféré!) ne supporte pas la soude, donc ne peut servir à faire du savon, mais je vais en commander prochainement pour me faire un super shampoing… et j’ai encore plein d’autres idées!

Merci Maria d’avoir partagé ta précieuse recette avec moi.

Entry filed under: Savon. Tags: .

Tag de Mystic Ice limit, de Douglas Preston et Lincoln Child

11 commentaires Add your own

  • 1. Fafa  |  6 octobre 2011 à 8 h 10 min

    Ah je suis contente pour toi … les shampoings solides je n’utilise plus que ça…. est ce que des cachets de chlorella t’intéressent ?

    Répondre
  • 2. titemarie  |  6 octobre 2011 à 9 h 55 min

    Bravo ma fée, la méthode de Maria au micro ondes est géniale, cela va vite par rapport au bain marie.

    en tout cas joli shampoing!!!

    bisous.

    Répondre
  • 3. cannella  |  6 octobre 2011 à 13 h 24 min

    Avec ce shampoing, ta chevelure doit être celle d’une fée !
    C’est vrai que les shampoings en barre c’est pratique et quelque part magique pour moi …
    Bisous

    Répondre
  • 4. Flocréa  |  6 octobre 2011 à 20 h 16 min

    Superbe recette!!! moi le shampoing home made je n’utilise plus que cela
    vais me mettre cette recette dans les a faire
    de gros bisous

    Répondre
  • 5. elekhtre  |  7 octobre 2011 à 11 h 50 min

    Je suis ravie que cette recette te plaise et te réussisse.
    Ces vacances ont été un vrai plaisir.
    Gros bisous

    Répondre
  • 6. Solange  |  8 octobre 2011 à 2 h 36 min

    Je ne doute pas de son efficacité, mais je n’ai pas la patience de faire cela.

    Répondre
  • 7. flo  |  8 octobre 2011 à 11 h 46 min

    j’adore les shampoings solides..je testerai ta recette qui doit faire de beaux cheveux…

    Répondre
  • 8. La chuchoteuse  |  8 octobre 2011 à 19 h 51 min

    C’est super d’animer un forum littéraire !
    En ce moment , je dévore en italien ( mais ça ne doit pas être mal en français non plus ) , les livres d’ Alessandro Baricco . City est vraiment très bon : style structure et art de maintenir le suspens . Si j’étais réalisatrice de longs métrages (pour l’instant je n’ai fait que des courts pour des concours et c’est déjà très dur de faire 10 mns !!! ) j’adapterais le western qu’écrit Shatzy , l’héroîne . C’est magnifique comme idée de scénar !!!
    Je t’embrasse et te souhaite une bonne continuation . Merci de tes super méga gentilles com’ sur mon blog …

    Répondre
  • 9. bymystic  |  10 octobre 2011 à 16 h 57 min

    Ah les fameux shampooings solides , quand tu y goûtes tu ne résistes plus !
    Wahou mais quelle recette !
    Plein de bisous de mousse

    Répondre
  • 10. Malivoyage  |  15 octobre 2011 à 16 h 57 min

    Tu remets les mains dans le moteur, à ce que je vois… oui, ça ressemble bien à de la dépendance à la… « patouille ».
    Bonnes explorations cosmétiques. Bisous

    Répondre
  • 11. Irène  |  27 octobre 2011 à 16 h 23 min

    Bravo et merci à Maria.
    Une nouvelle addiction ? Mais où vas-tu trouver le temps ?
    Je t’embrasse

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :