Ballade mégalithique

17 octobre 2011 at 22 h 29 min 11 commentaires

J’ai eu la chance de participer le week end dernier à une excursion organisée par le Musée d’Yverdon dans le cadre de son exposition sur les mégalithes.

J’ai déjà participé à des conférences et j’ai raté la fête préhistorique organisée pour l’équinoxe d’automne, mais je ne voulais manquer pour rien au monde cette excursion organisée par des archéologues réputés.

Comme je vous le disais dans mon article sur les lacustres, notre région a été habitée très tôt. Par conséquent, l’on retrouve de nombreux vestiges lors des travaux pour construire les routes, autoroutes ou voies de chemin de fer, mais aussi lors des constructions de bâtiments. Il y eu beaucoup de mégalithes érigés par nos compatriotes du néolithique (entre 6000 et 2000 av JC), donc avant mes amis les lacustres.

Notre région était un lieu de passage et présentait un habitat favorable, il y avait des abris rocheux, des forêts et des sources, sans oublier le lac, qui n’était pas exploité à l’époque, même si on  peut s’imaginer qu’il y avait déjà des amoureux qui admiraient le coucher du soleil main dans la main dans ce passé lointain.

Nous avons visité 5 sites mégalithiques, certains très célèbres d’autres à peine découverts et pas encore connus du public en compagnie des archéologues responsables des fouilles.

C’était bien sûr passionnant.

Nous avons commencé par ce superbe dolmen:

Les dolmens étaient des tombes collectives qui servaient sur plusieurs générations…. et pas des maisons de Fées comme je le croyais quand j’étais petite. Celui ci a été retrouvé à 35 m de son emplacement actuel,  lors des travaux de construction de la voie ferrée rail 2000. Il a été découvert par hasard abattu et il manquait 3 dalles que l’on a pu reconstituer grâce à leur fosse d’implantation. Il est orienté sud est et a servi entre 2600 et 2200 av J-C, selon les poteries découvertes  près de lui. Il est dans l’axe du soleil lors de son lever  au solstice d’hiver. Nul ne sait pourquoi il a été abattu vers 2200 et enterré sous le futur tracé du train. Ce site est d’une richesse exceptionnelle avec plus de 2500 vestiges archéologiques s’étendant de 6000 av J-C  au Moyen Age avec une canalisation permettant d’amener l’eau au village actuel en contrebas.

Le dolmen a été reconstitué tel qu’on le voit aujourd’hui il y a 15 ans à la demande de la commune.  Il devait avoir le même aspect à l’époque, hormis le trou d’entrée qui devait être recouvert par une porte.

Nous sommes allés voir ensuite ces 4 ménhirs qui eux n’ont jamais bougé et ont toujours été vus des populations locales…. sauf que celui du nord ouest a disparu au 19ième siècle et selon la mode de l’époque le site a été reconstitué. Il semble que ce 4ième ménhir était bien documenté et que la reconstitution a été faite « juste ». Les auteurs  ont aussi eu l’honnêteté de le signaler par une inscription gravée sur le nouveau mégalithe (En haut à gauche sur la photo).  L’archéologie moderne en a découvert un 5ième dans le champ voisin, enfoui sous terre… et destiné à y rester pour très longtemps encore.

Le suivant a aussi été découvert il y a 20 ans lors du réaménagement de la ligne de chemin de fer.  Il est situé à 8 km du dolmen.  Il était aussi abattu et a été redressé à la demande de la commune. Sa particularité est d’être couvert de cupules (qu’on ne voit pas sur la photo, il faut une lumière rasante) et de porter une ceinture sur tout son pourtour, ce qui a été fait par des hommes, peut être pour des raisons cultuelles. Ce ménhir a aussi été abattu à la même période que le dolmen. On ne sait pas vraiment pourquoi, mais c’est peut être que ces monuments avaient perdu leur usage cultuel,  culturel ou autre et qu’ils gênaient dans les champs…  ce qui est bien compréhensible, donc on les a enlevés et recouverts de terre.

Nous sommes allés ensuite sur un site qui vient d’être découvert l’hiver dernier lors de la préparation du terrain pour construire un immeuble. Il est cassé en deux et se trouvait aussi recouvert de terre. Les fouilles entreprises lors de cette découverte ont démontré qu’il s’agit d’un site mineur et sans importance archéologique particulière. Comme aucun musée ne voulait de ce ménhir très banal, les propriétaires du futur immeuble le mettront dans le jardin avec la bénédiction des autorités.

Notre ballade s’est achevée par la visite d’un autre site composé de  3 groupes de mégalithes (je n’ai pas vu le  3ième… c’était l’heure de l’apéro! et j’en avais un peu marre de crapahuter dans la forêt du Devens!).

Pour le premier groupe, on ne sait pas encore s’il s’agit vraiment de ménhirs comme le dit la tradition populaire ou seulement de blocs erratiques laissés par le glacier du Rhône autrefois.  Il n’y a pas le budget pour ces recherches et un examen extérieur ne permet pas, même à des spécialistes, de trancher.

Le second est un magnifique ménhir qui date sans doute aussi des années 3000 à 2500 av JC. Il est très connu dans la région, semble-t’il depuis toujours. Malheureusement au 19ième siècle, les mégalithes ont eu leur heure de gloire et des personnes aux méthodes douteuses ont procédé à des fouilles sauvages. Ce ménhir  a été victime d’un médecin de la région qui a causé d’importantes dégradations au patrimoine.  Il a fouillé de nombreux sites mégalithique ou lacustres qui foisonnent dans la région. Il n’avait pas les connaissances archéologiques nécessaires (même pour son époque), a pratiqué d’innombrables fouilles sauvages dans ses moments de loisirs, mais il n’a rien documenté et a vendu tout ce qu’il trouvait à de riches Américains ou Anglais.  Ainsi le ménhir du Devens fouillé par les archéologues modernes n’a rien pu révéler de sa période de construction ou de son usage, mais tout porte à croire qu’il date de la même époque. Comme le terrain alentour n’a jamais été défriché, il est resté dans la forêt, bien en dehors du village, ce qui lui a sans doute valu de rester debout depuis plus de 50 siècles. La petite pierre sur laquelle se penche la dame à la veste blanche est le petit autel dont je parle ci-dessous.

J’espère vous avoir fait partager ma passion des mégalithes. Cette excursion était aussi passionnante en ce qu’elle nous a fait réfléchir à notre rapport au passé. Si notre civilisation moderne et post hippie voue un certain culte à ces monuments,il n’en  a pas toujours été ainsi. Il y a moins de 2 siècles, on y voyait surtout un moyen de s’enrichir en vendant les objets trouvés, tandis qu’à la fin du néolithique, ils étaient juste devenus des grosses pierres qui dérangeaient les paysans. Et maintenant, on les reconstitue, on organise des fêtes près d’eux. C’est sans doute notre besoin de reconstruire par le discours ce que le temps a laissé échapper pour toujours et de s’accrocher à des racines, fussent-elles tout à fait mythiques.

Pour terminer voici une photo d’un autel situé à côté du grand ménhir du Devens.  La photo n’est pas très claire, vu le manque de lumière à cette heure assez tardive pour la  saison. Mais on voit clairement des offrandes végétales disposées sur cette pierre. Les archéologues  nous ont confirmés que les mouvements néo druidiques et des adeptes des religions naturelles viennent régulièrement déposer des offrandes sur cette pierre. Il y a des végétaux de la forêt comme des glands et des baies de sorbier, mais aussi des fruits qu’on ne voit pas sur la photo (pomme et raisin).

J’ai trouvé cela à la fois dérisoire, car c’est méconnaître la distance incommensurable qui nous sépare de l’époque néolithique où les ménhirs étaient en fonction et d’ailleurs  on ignore leur fonction réelle (on ne le saura sans doute jamais).  Et je trouve cela aussi touchant, car ça témoigne de la volonté d’établir un lien spirituel avec nos si lointains  ancêtres. C’est aussi la volonté poétique de réenchanter notre monde si terre à terre. Et après tout  ce ménhir est peut être un lieu de culte païen depuis toujours, une sorte culte secret qui se perpétuerait depuis la nuit des temps. Après tout ce n’est pas plus stupide que de chercher l’arche d’alliance ou l’or des templiers à Rennes le Château.

Dans le train du retour, je n’ai pu m’empêcher de rêver qu’une Fée  -verte peut être-  viendrait  à la nuit tombée chercher les offrandes déposées pour elle sur ce joli autel.

Publicités

Entry filed under: Patrimoine.

Invitation pour la petite fille qui parle au vent, de Sébastien Fritsch La forêt

11 commentaires Add your own

  • 1. Aymeline  |  17 octobre 2011 à 22 h 56 min

    Cette excursion pour faire connaître les mégalithes est une très bonne idée, et comme je suis en train de finir mes études d’archéologie en me spécialisant dans le mégalithisme je ne peux qu’apprécier tes photos et tes informations sur le sujet 🙂

    Réponse
  • 2. Malivoyage  |  18 octobre 2011 à 7 h 49 min

    Un très bel article : enthousiaste, passionnant, poétique et très sérieux, finalement…
    Bises

    Réponse
  • 3. Luciefer  |  18 octobre 2011 à 14 h 36 min

    Bel article, merci !!

    Réponse
  • 4. mrcoons  |  18 octobre 2011 à 15 h 13 min

    Merci Pat pour cette belle visite historique, tu as enrichi ma culture. Bisous

    Réponse
  • 5. Flocréa  |  18 octobre 2011 à 20 h 32 min

    Ce fut une super ballade….j’adore l’histoire et l’archéologie cela a du être vraiment passionnant
    bisous

    Réponse
  • 6. Josiane Leveque  |  18 octobre 2011 à 22 h 27 min

    Merci de ta visite sur mon blog….
    Dis donc tu es experte en mégalithes ! Génial !
    Je suis aussi attirée mais par de bcp plus petits cailloux,fossiles etc….
    Amitiés, Josiane

    Réponse
  • 7. Solange  |  20 octobre 2011 à 20 h 09 min

    C’est très intéressant, j’ai déjà visiter le site de Carnac il y a longtemps. Merci pour la documentation.

    Réponse
  • 8. claude  |  22 octobre 2011 à 8 h 39 min

    coucou Patricia,

    merci de ton ptit mot sur mon blog !
    la liquidation se passe, mais tu sais avec tout à 2 frs il y en a encore qui marchandent ! hier j’en ai eu 3 ! bon il reste encore pas mal de choses et j’espère que la semaine prochaine on vendra bien pour qu’il n’y ait pas trop de choses à débarrasser.
    on aura 2 semaines pour vider le local et le nettoyer.
    comme il me tarde les marchés !! j’aime vraiment trop ça !
    je n’ai pas fait tout ce que j’avais envie mais comme ça il me reste des idées pour ceux de l’année prochaine !
    je te souhaite un bon week-end. gros bisous
    Claude

    Réponse
  • 9. Zsa Zsa  |  22 octobre 2011 à 22 h 18 min

    je partage ta passion des menhirs et autres dolmens, pour avoir eu la chance, à l’époque où ils n’étaient pas entourés de barrières, me promener au milieu de ceux de Carnac, c’est une sensation magique et impressionnante! merci pour cette belle balade! je t’embrasse!

    Réponse
  • 10. bymystic  |  25 octobre 2011 à 16 h 52 min

    J’adore quand tu parles et racontes , je me laisse alors emporter par la magie de la vie et moi j’y crois en ta Fée et à son peuple 😉

    Réponse
  • 11. Irène  |  27 octobre 2011 à 16 h 28 min

    Très bel article …
    J’adore les pierres, les rochers et le mot n’est pas trop fort.
    Ils en savent tellement …
    Je t’embrasse

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :