Demian, de Hermann Hesse

26 décembre 2011 at 7 h 58 min 4 commentaires

Je connaissais déjà Hermann Hesse pour avoir lu il y a fort fort longtemps ses Maerchen (Contes) dans le cadre des cours d’allemand du Gymnase ( Lycée) ; je n’en avais pas gardé un souvenir bien précis et surtout je n’avais jamais eu envie de le lire en français. Grâce au forum de vendredi Lecture je découvre de nouveaux livres, j’aime me laisser surprendre par d’autres sortes de livres découverts sur le forum ou sur hellocoton. Cet automne j’ai reçu une pile de bouquins d’un autre forumeur passé au numérique et qui se défait peu à peu de sa bibliothèque papier. La pile comprenait  3 romans d’Hermann Hesse, entre autres.

J’ai commencé par Demian et je n’ai pas été déçue. Le sous-titre est Histoire de la jeunesse d’Emile Sinclair.

Dans ce livre, le narrateur, Sinclair, nous raconte son adolescence. Le roman se situe au début du 20ième siècle. Il est né dans une famille de la bourgeoisie protestante en Allemagne.  Le monde de sa famille n’est que lumière, piété, amour et ordre. Mais dès l’âge de 8 ou 10 ans, Sinclair devine qu’il existe un autre monde qui est tout le contraire, un monde somnbre qui menace le sien et dont ses parents font comme s’il n’existait pas.

Une première rupture de son monde parfait survient quand Sinclair âgé de 8 ou 10 ans se fait racketter par Frantz Kromer, un plus grand que lui, issu du monde sombre qui l’oblige à voler de l’argent.  Max Demian, un élève de la même école que Sinclair lui vient en aide.

Il fait réfléchir Sinclair sur le sens de la vie et lui apprend à s’ouvrir à la fois au divin et au démoniaque pour embrasser la totalité des sens possibles. Au cours de l’adolescence de Sinclair, les deux garçons se croisent souvent. Demian guide son ami. Parfois Sinclair le fuit, mais il est toujours fasciné par ce jeune homme si différents des autres. Il connaît d’autres expériences et d’autres guides, mais Demian le retrouve toujours quand Sinclair a besoin de lui.

Finalement lors de ses études universitaires, ils se retrouvent une fois de plus et Demian parachève son oeuvre dans la formation de son jeune ami. Ils parlent souvent d’un monde nouveau qui va naître et balayer les anciennes certitudes. L’ancien monde s’effondre effectivement lors de la première guerre mondiale. Les 2 amis sont séparés une fois de plus avant de se retrouver une dernière fois sur le front pour un passage de flambeau.

Le grand secret de Demian consiste en ce que la seule voie possible est le chemin vers soi-même, vers une totalité par delà le bien et le mal, qui englobe l’univers tout entier. Il faut oser sortir du troupeau, cheminer vers soi même et créer ses propres valeurs. Pris dans son éducation protestante, Sinclair mettra  beaucoup de temps avant d’oser suivre Demian, il est parfois obsédé par la faute, en bon protestant, parfois il mène une vie de débauche, par désespoir plus que par conviction. En bon prof, Demian prend son ami là où il est sur son chemin de vie pour l’amener plus loin.

La fin du roman est très belle.

Le nom du héros Demian, vient du grec « daïmon ». Il s’agit de celui- de Socrate, le Génie personnel qui nous guide. Ce sens éclate dans la dernière scène du livre, mais on peut penser que Hesse jour aussi sur le jeu de mot avec  » Daemon » notre démon au sens maléfique du terme, vu qu’il y a de nombreuses références au dieu Abraxas qui englobe à la fois le bien et le mal au sens courant. Mais Hesse veut dépasser ces notions. Même remarques sur les références au philosophe Nietschze.

Ce roman pourrait n’être que le récit de la vie d’un adolescent d’il y a un siècle, mais son principal intérêt réside dans sa modernité. A travers Sinclair, c’est nous que Demian interroge, car le chemin vers soi ne s’arrête pas à la fin de l’adolescence. Bien au contraire il dure toute la vie, avec ses éclipses, ses hauts et ses bas.

Et nous avons plusieurs « daïmones » au cours de nos vie.

Je dédie cet article aux personnes qui ont éclairé ma route à différents moments de ma vie, certaines se reconnaîtront peut être.

Entry filed under: Lectures. Tags: .

Chroniques parisiennes Gâteau chocolat coco

4 commentaires Add your own

  • 1. Irène  |  26 décembre 2011 à 15 h 38 min

    J’aime beaucoup la façon dont tu expliques un livre, ton opinion, même si je n’ai pas le temps de laisser tes commentaires car tu es super active maintenant !
    Je t’embrasse

    Répondre
    • 2. Zsa Zsa  |  26 décembre 2011 à 18 h 53 min

      Ouaaaah, Comme Irène, ta vision et et ta présentation de ce livre m’enchante! je ne connaissais que de nom l’auteur, mais je saurais quoi chercher ou trouver la prochaine fois en librairie! merci beaucoup!

      Répondre
  • 3. Flocréa  |  26 décembre 2011 à 19 h 13 min

    J’ai aimé ton article …et puis cette histoire me parle beaucoup en tout cas merci pour ce partage et cette découverte pour moi …je ne connaissais pas du tout l’auteur
    belle soirée à toi
    gros bisous

    Répondre
  • 4. La chuchoteuse  |  28 décembre 2011 à 19 h 06 min

    J’ai beaucoup aimé quant à moi , ce qu’il a écrit sur les loups . Je ne me rappelle plus le titre de ce livre . Hélène Grimeau , ( une de mes artistes préférées avec Sylvie Guillem ) cite le titre dans son premier livre .
    Bizzzzz à toi et merci de ta fidélité !!!
    Et la peinture ? Tu fais une pause ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :