Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir. Et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.

2 février 2012 at 2 h 52 min 9 commentaires

Cette belle phrase ne vient pas de moi, mais de Brel. Tout comme ma devise: « Le talent, ça n’existe pas. Le talent c’est d’avoir envie de faire quelque chose ».

Ces 2 citations viennent d’une interview qu’il a donnée en 1967 à la RTBF et qui se trouve en CD dans l’intégrale de son oeuvre. J’aime beaucoup Brel, non seulement pour ses chansons poétiques, mais aussi pour sa philosophie de vie et sa conception du désespoir… qui n’est ni triste ni désespérée et que je partage.

Il dit aussi qu’un homme a eu tous ses rêves à 20 ans et qu’ensuite il essaie de les réaliser. Là je ne partage pas son avis, je pense que nous continuons de nous développer jusqu’au dernier jour. La vie est faite d’étapes.

J’avais un rêve dans mon enfance et mon adolescence, puis je l’ai oublié. Du moins la vie me l’a fait enterrer sous le poids des réalités concrètes. Je pensais l’avoir complètement oublié et je n’y pensais plus du tout depuis des décennies. Mais en fait, ce rêve était comme une graine enfouie dans une terre aride, une poussière d’étoiles qui n’attendait que le printemps pour germer.

Ce rêve laissé au bord du chemin a grandi petit à petit, jusqu’à ce que je le reconnaisse. Il venait d’un passé si lointain que je ne le voyais même plus.

Je connais Internet depuis de nombreuses années bien sûr.  Mais un beau jour il y a eu La révolution internet dans ma vie. Je faisais du melt and pour de temps à autre et  une collègue  m’a dit qu’on pouvait faire facilement de meilleurs savons. Elle ne savait pas trop comment mais elle avait vaguement entendu dire qu’il existait une recette simple et efficace.  Ma curiosité a été aiguisée et c’est ainsi que je me suis retrouvée sur le blog Potions à poser un tas de questions dans les commentaires. Cela fera 3 ans ce printemps. J’ai mis le doigt dans un engrenage qui m’a emmenée sans que je le sache sur le chemin de mon rêve oublié. Ensuite il y a eu mes débuts avec le « vrai » savon, grâce aux conseils d’Irène qui allait vite devenir une amie très chère à mon coeur, le blog et au bout d’un an, un an et demi, l’impression d’avoir fait le tour de la savonnerie.

Attention, je ne prétends pas être devenue un as du savon qui n’aurait plus rien à apprendre, surtout pas. Mais j’ai atteint le niveau qui me convient, je n’ai pas envie d’aller plus loin, je ne désire pas acheter des huiles spéciales, je me contente de mes marbrages one pot et je n’ai pas envie de changer la recette de base qui me convient. Donc plus grand chose à mettre sur le blog… Ce qui m’a permis de le réorienter vers mes autres passions. C’est aussi à ce moment là que j’ai décidé de réaliser mon rêve d’apprendre à peindre et à dessiner. La peinture est très vite devenue une passion, autrement plus enrichissante pour moi que la savonnerie. Mais ce rêve-là j’en étais consciente, ce n’est pas de lui que je veux vous parler.

Les livres ont toujours fait partie de ma vie, j’ai lu différentes choses selon les périodes, mais jamais je n’ai cessé de lire. Puis j’ai partagé mes lectures à travers le blog, pour remplir le vide qui le menaçait. Ceci m’a ouvert d’autres portes, comme le forum Vendredi Lecture et des partenariats avec des éditeurs.

Et puis le bonheur: je rejoins l’équipe des chroniques de l’imaginaire. Et désormais c’est une avalanche de livres qui va me tomber dessus régulièrement. Je suis folle de joie.

Et  soudain je me suis souvenu de mon rêve d’enfant. Je n’ai jamais rêvé d’être une princesse ou une chanteuse, encore moins une championne (mon inaptitude au sport est aussi vieille que moi!). Non ce qui me faisait rêver dans ma jeunesse, c’était de regarder Apostrophe, l’émission de Bernard Pivot, mon idole de l’époque (avec Michel Rocard, mais là c’est resté sans suite dans ma vie!!). Je me disais que d’être payé à lire des livres et à faire partager sa passion devait être le summum du bonheur et je voulais devenir critique littéraire. Et d’une certaine façon ce rêve vient de se réaliser.

Je précise les conditions des chroniqueurs du site pour qu’il n’y ait pas d’équivoque: Nous ne sommes pas payés pour nos articles, par contre nous recevons les livres gratuitement, que nous choisissons sur une liste de nouveautés mises à dispositions par les éditeurs et que Yannick répartit ensuite entre les membres de l’équipe.  Nous avons le droit de ne pas aimer un livre et de le dire, mais il s’agit de critiques qui doivent être argumentées et pas de jugements à l’emporte-pièce. Il y a des critères de forme à respecter, mais pas de contenu, donc nous sommes libres de dire ce que nous pensons.

Internet est vraiment une bénédiction, il permet la démocratisation des savoirs et ouvre des horizons qui resteraient inaccessibles dans la presse classique. En ce qui me concerne je peux vraiment dire qu’Internet a changé ma vie.

Comme quoi la savonnerie mène vraiment à tout. Et même si je ne fais pratiquement plus de savon ou de cosmétiques, je reste très attachée à cette communauté par les personnes avec qui je me suis liée d’amitié.

PS:  Promis je ne vais pas essayer de faire fructifier ma vieille admiration pour Rocard, je crains que l’autogestion ne soit plus de saison, même si ça vaudrait sûrement mieux que la folie à laquelle on assiste en ce moment avec la crise des marchés et le profit sans éthique.

 

 

Publicités

Entry filed under: Papotages divers.

Le grand jeu de Jean François Deniau Mont St Michel (Huile)

9 commentaires Add your own

  • 1. claude  |  2 février 2012 à 9 h 08 min

    coucou Patricia
    ah ça tu peux le dire qu’internet nous change la vie !!
    pour toi ça a commencé par la savonnerie et maintenant la lecture et moi par les perles.
    j’ai commencé toute seule chez moi avec un matériel de mauvaise qualité et très peu de modèles et je me retrouve sur des forums ou je me suis fait des amies ! mon horizon s’est élargi j’oserais même dire ouvert !
    et puis n’oublions tout de même pas les marchés qui nous ont permis de nous rencontrer !!
    que du bonheur !!!
    Mais du coup je suis bien occupée et lit nettement moins qu’avant. mais qu’importe car ça ne me manque pas du tout.
    je te souhaite une bonne journée.
    gros bisous

    Réponse
  • 2. Natiora  |  2 février 2012 à 18 h 24 min

    J’en profite pour te resouhaiter la bienvenue dans l’équipe des chroniqueurs de l’imaginaire. Et je suis heureuse d’y être pour quelque chose 😉

    Réponse
  • 3. mlk  |  2 février 2012 à 19 h 55 min

    Je suis simplement heureuse pour toi et contente de toi
    ainsi la chaîne amicale suit son chemin
    Brel, je l’aime
    Ses suées m’ont toujours fait vibrer et je suis heureuse de voir que ma fille top pepêtte, garde aussi dans sa mémoire ses bouts de révolte, de colère, de langage, de poésie, d’humanité
    Que vivent nos rêves

    Réponse
  • 4. claude  |  2 février 2012 à 20 h 14 min

    le balcon n’est pas forcément une punition au contraire il serait bien content. bon d’accord il ne fait pas chaud en ce moment mais sauf quand il fait très froid Pistache adore y aller.
    par contre quand elle a besoin d’être calmée je la mets un moment dans les toilettes. alors ça elle déteste ! pas beaucoup de place et porte fermée ça c’est une vraie punition. après elle est bien calme !
    oui ça ira pour jeudi prochain.
    je te ramènerai des croquettes fin de semaine prochaine car je n’y vais pas samedi et je préfère avec ce temps !
    ce soir nous avons fait des crêpes ! on aime tous au moins !
    bonne soirée et gros bisous

    Réponse
  • 5. Flocréa  |  2 février 2012 à 20 h 24 min

    Elles sont géniales ces citations de brel !!!
    Pour le reste de souhaite encore et encore des belles découvertes, amitiés et le meilleur à venir sur ton chemin
    bisous

    Réponse
  • 6. Zsa Zsa  |  4 février 2012 à 11 h 42 min

    aaahhh, tout exactement! je te comprends, et oui, nous sommes chanceuses de nous souvenir que nous avions un rêve et nous sommes courageuses de nous y atteler.c’est plus que précieux!
    tu restes pour moi un modèle en la matière, tu incarnes le « rien n’est impossible si on le veut vraiment », je suis admirative de ton parcours.Et oui, merci internet qui a permis cela et les belles rencontres!je t’embrasse

    Réponse
  • 7. La chuchoteuse  |  6 février 2012 à 17 h 13 min

    En relisant ton article , je vois avec plaisir que nous avons eu les mêmes joies et que la lecture tient une place très importante dans ta vie aussi . Une journée sans avoir lu – et sans avoir écrit ou peint , dans mon cas également – me semblerait une journée perdue !! Je vais donc plus régulièrement venir glaner des idées pour assouvir mes envies chez toi .Même si je butine beaucoup et en tous sens ( en ce moment je passe de Andrée Chédid à Milena Angus en passant par Krishnamurti … ) , je ne serai pas mécontente de  » remplir mon petit panier  » sur ton blog .
    Grosses bises à toi .

    Réponse
  • 8. La chuchoteuse  |  6 février 2012 à 17 h 15 min

    P.S : Bonne chance pour ton expo !

    Réponse
  • 9. Solange  |  6 février 2012 à 19 h 33 min

    Félicitations pour tout ça, c’est passionnant de pouvoir faire ce qu’on aime.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :