Un employé modèle de Paul Cleave

5 mai 2012 at 6 h 28 min Laisser un commentaire

Ce livre est le deuxième reçu en avril dans le cadre de la sélection du prix des lecteurs. Et c’est un tout gros coup de coeur, un livre qu’on ne peut plus lâcher avant de l’avoir terminé.

Joe mène une double vie. Au commissariat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, il travaille au service d’entretien. Il a été engagé parce que l’administration doit prendre un certain nombre de travailleurs handicapés et et que Joe souffre justement d’un léger retard mental. Il nettoie les locaux et les policiers l’apprécient, même s’il le considèrent avec une certaine pitié. Les flics sont sur les dents car leur enquête sur le Boucher de Christchurch est au point mort, tandis que le serial killer continue de sévir.

Sally est une collègue de Joe, elle se sent responsable de la mort de son frère Martin, aussi handicapé mental qui a été renversé par une voiture quelques années auparavant. Son père est atteint de la maladie de Parkinson,  Sally a dû arrêter ses études d’infirmière et travailler au service de maintenance du commissariat pour aider ses parents. Elle aime beaucoup Joe et veut absolument l’aider et le protéger.

Joe se fait étouffer par sa mère, paranoïaque et désorientée qui lui téléphone sans cesse. Il vit seul avec ses deux poissons rouges appelés Cornichon et Jehovah… mais sous cette façade innocente se cache le fameux Boucher de Christchurch, ce dont absolument personne ne se doute, et surtout pas les policiers qu’il côtoie tous les jours. Il profite de son travail pour espionner les inspecteurs qui mènent l’enquête, mais surtout il est très fâché car le meurtre d’un copieur lui est attribué. Il mène l’enquête de son côté pour identifier ce deuxième  tueur.

A côté de son enquête, il continue à tuer et finalement la ville est la proie de 3 sérial killer.

On suit le vie et l’enquête de Joe, on partage ses pensées et on ne peut s’empêcher de le trouver très attachant et sympathique, bien qu’il ait pas mal de morts sur la conscience.

La relation qu’il entretient avec Sally est très intéressante, chacun des deux pense que l’autre est un handicapé mental, tout en se sentant parfaitement normal et adapté. On espère jusqu’au bout que Joe ne se fera pas prendre.

Il y a une intéressante réflexion sur le regard d’autrui et les préjugés. Joe est à la fois un être totalement innocent et touchant, et un serial killer très rusé et cynique.

Ce livre est très original dans le choix du point de vue adopté.

Entry filed under: Lectures. Tags: .

Tu ne te souviendras pas, de Sebastian Fitzek Le Torii

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :