Dérapages de Jean-Pierre Ferrière

18 mai 2012 at 5 h 42 min 1 commentaire

Je vous présente un recueil de nouvelles que j’ai adoré, bien noires.

Le recueil comprend un court roman et 4 nouvelles.

Dérapage : Françoise est mariée depuis 22 ans à Robert. Ensemble ils tiennent le café des Camélias. Ils mènent une vie sans histoire entre leur café et leur fille de 18 ans. Un soir Catherine entre dans le café avec Jean-Marc son amant, ils se disputent. Françoise prend le parti de Catherine et sa vie s’en trouve bouleversée.

Ce texte de 120 pages est le plus long du recueil, puisqu’à lui seul il en occupe la moitié.

Retour à la nuit tombée : Constance est désespérée depuis que son fils Philippe a disparu en montagne cinq ans auparavant. Et un soir il revient à la maison complètement amnésique.

Quelque chose m’est arrivé dans le métro : Murielle est esthéticienne, elle a 40 ans et son jeu favori consiste à allumer les hommes dans le métro, puis à les ridiculiser. Jusqu’au jour où certains se rebellent.

Le passé décomposé : Florence a été comédienne il y a quelques années,  elle a connu un certain succès, n’est pas devenue une star et a tourné le dos sans regret au monde du spectacle pour épouser Alexandre, un homme parfait malheureusement décédé d’une crise cardiaque. Un incident lui révèle qu’Alexandre n’était pas l’homme qu’elle croyait.

Larmes du crime : Valentine est en vacances en Normandie avec ses jumelles de 9 ans et leur gouvernante. Son mari doit les  rejoindre le week end, mais il prétexte un empêchement professionnel. Valentine se doute qu’il a une maîtresse, ce ne serait pas la première fois. Une rencontre lui offre l’occasion de se venger.

Ce recueil se lit facilement et avec grand plaisir. Toutes les héroïnes voient déraper un destin tout tracé, pour le meilleur, mais souvent pour le pire. Le climat de ces nouvelles est très noir et ces femmes sont attachantes pour la plupart. Un grand bonheur de lecture. Un seul regret,  j’aurais bien voulu découvrir encore d’autres destins de femmes, j’ai trouvé ce livre trop court, vu le plaisir pris à le lire.

N’ayant pas trouvé la photo du livre, j’illustre l’article avec une femme en noir, comme la couverture de l’ouvrage.

Entry filed under: Lectures. Tags: .

Demain, j’aurai 20 ans, d’Alain Mabanckou Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, de Mathias Malzieu

Un commentaire Add your own

  • 1. claude  |  19 mai 2012 à 16 h 48 min

    ben ma vie n’a pas dérapée pendant le séminaire !!! au contraire j’ai vécu de supers moments !!! là bien que fatiguée je suis bien !!!
    j’ai nettement moins de douleurs !!! youpie
    j’espère qu’on se verra demain ?? cette fois tu pourras venir à côté de moi si tu viens ! lol
    bonne fin de journée et gros bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :