Alex, de Pierre Lemaître

15 juillet 2012 at 6 h 09 min Laisser un commentaire

Vous trouverez aussi cette chronique sur le site des Chroniques de l’imaginaire.

Il s’agit du premier polar reçu pour le mois de juin dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de poche.

Alex est infirmière. Elle a constaté depuis quelques jours qu’un homme la suit, mais n’y prête pas attention. Un soir elle va souper au restaurant, un client la regarde sans cesse. Sur le chemin du retour, l’homme qui la suivait se jette sur elle, la frappe et l’enlève. Il l’enferme dans un entrepôt désaffecté et dans une petite cage. Il ne lui dit rien sinon qu’il va « la regarder crever ». Il revient quelque fois puis disparaît. Ainsi Alex se trouve transie, affamée et enfermée à la merci des rats qui la guettent. De fond de son désespoir Alex lutte pour survivre.

L’autre héros du livre est le commandant Camille Verhoeven, un policier traumatisé par la mort de sa femme qui a aussi été enlevé. Il n’est pas arrivé assez vite pour la sauver et depuis il ne veut plus s’occuper d’affaires graves. Mais ce soir-là le divisionnaire Le Guen n’a personne d’autre à mettre sur l’affaire. Un témoin a appelé la police pour signaler l’enlèvement.

Son témoignage est imprécis, l’enquête piétine. Camille est obsédé par l’enlèvement de sa femme et peine à mener cette enquête. Peu à peu Camille et son équipe pensent que la victime dont ils ne connaissent pas l’identité n’est aussi innocente qu’ils l’ont cru.

Lorsqu’ils trouvent enfin l’endroit où Alex est retenue prisonnière, elle a réussi à s’enfuir toute seule.

Camille se lance à sa poursuite car il la soupçonne d’avoir tué un plusieurs hommes. Il tourne autour d’Alex tour à tour victime et coupable.

Ce polar m’a beaucoup plu, on s’attache à Alex, même si ses vraies motivations ne sont révélées qu’à la fin du roman. Elle est intelligente et mène son affaire de main de maître pour faire punir le vrai coupable.

Le personnage de Camille est intéressant aussi, il est le personnage principal du livre et on sait tout de ses états d’âme et de ses difficultés, tandis qu’Alex reste mystérieuse tout au long du livre. L’intrigue est originale et se révèle peu à peu au lecteur au fur et à mesure des investigations de Camille. J’ai particulièrement apprécié la richesse du personnage d’Alex et les changements de perspectives à son égard.

Ce n’est pas le polar de l’année, mais quand même un très bon moment de lecture que je vous conseille chaleureusement.

Entry filed under: Lectures. Tags: .

La confession d’Abraham, de Mohamed Kacimi Le dernier homme bon, d’A.J Kasinski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :