L’incroyable histoire de Halcyon Crane, de Wendy Webb

24 août 2012 at 6 h 24 min Laisser un commentaire

Vous retrouvez cette chronique et bien d’autres ici.

Ce livre est le dernier de la sélection du mois de juillet du prix des lecteurs du LP. Cette sélection est de loin la moins convaincante que l’on ait eu à juger. Le seul vrai polar n’était pas très intéressant et les deux autres livres, nettement mieux ne sont pas vraiment des polars. J’ai voté pour celui-ci, mais plutôt par défaut que par conviction.

Ce livre surfe sur la mode du surnaturel et des sorcières. Il se situe entre polar et fantastique.

Hallie James vit au nord de Seattle, son père professeur de mathématiques vit dans une institution à cause d’un Alzheimer précoce, il a pratiquement perdu la mémoire . Sa mère est morte dans un incendie quand elle était petite et elle n’en garde aucun souvenir. Hallie est correctrice dans un journal et aime vivre au bord de la mer.

Un matin, elle reçoit une lettre d’un notaire lui demandant de se rendre dans l’île de Manitou dans les Grands Lacs, car elle vient d’hériter de la maison de sa mère. Cette dernière lui a écrit une lettre pour lui dire qu’elle l’avait enfin retrouvée alors qu’elle la croyait morte depuis trente ans. Le notaire lui écrit que sa mère est décédée d’une crise cardiaque juste avant d’avoir  pu reprendre contact.

Hallie n’arrive pas à croire à cette lettre, mais elle essaie d’interroger son père à ce sujet.  Il ne peut la renseigner, mais certaines de ses paroles lui donnent à penser que la lettre pourrait contenir une part de vérité. Il meurt le lendemain et Hallie part sur l’île la semaine suivante.

Dès qu’elle arrive sur l’ile, les phénomènes paranormaux se multiplient. Elle apprend que son père s’est enfui avec elle après avoir tué une petite fille trente ans auparavant. Elle se refuse totalement à cette possibilité et décide de mener l’enquête pour prouver l’innocence de son père et comprendre le pourquoi de sa fuite.

L’intrigue n’est pas toujours très bien ficelée, la chronologie interne de l’histoire est truffée d’erreurs et l’histoire  parfois cousue de fil blanc. Même si on comprend assez vite qui a tué la petite fille, qui est vraiment la gouvernante et ce qui va arriver dans la vie de l’héroïne, ce roman reste un moment de lecture très agréable. L’île semble vivre hors du temps et nous offre un voyage agréable sur une thématique à la mode. Ce n’est certainement pas un grand roman qui marquera les esprits, ni un futur prix Nobel, mais une très agréable lecture de vacances.

Publicités

Entry filed under: Lectures.

Marque pages bijoux Est-il bon? Est-il méchant?, de Diderot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :