Druide, d’Oliver Peru

16 septembre 2012 at 5 h 59 min Laisser un commentaire

Vous retrouvez cette critique et bien d’autres ici.

Voici un livre qui a connu un grand succès et que j’avais hâte de découvrir à mon tour et en effet son succès est largement mérité, c’est un des meilleurs romans de fantasy que j’aie jamais lu.

Obrigan, un druide de l’ordre du loup est appelé dans la ville de Wishneight pour enquêter sur le massacre sanglant de 49 guerriers. Le roi Yllas déteste son voisin, le roi du Rahimir, les deux royaumes sautent sur le moindre prétexte pour se faire la guerre et Yllas pense que ses voisins sont coupables du massacre, ce dont il compte bien les punir. Obrigan, accompagné de ses deux jeunes apprentis obtient un délai de trois semaines pour démasquer le vrai coupable. Au cours de son enquête il se rend compte que son univers et son ordre sont basés sur un mensonge. Il doit percer un secret ancestral pour préserver la paix fragile entre les deux royaumes. Un passé honteux remonte brutalement à la surface et se déchaîne. Des assassins aux yeux  jaunes traquent Obrigan dans la forêt. Les druides devront se battre pour sauver leur monde.

On suit l’enquête du druide au cours de ce roman mi-fantasy, mi-thriller plein de rebondissements. Les seuls personnages du livre sont des hommes, il n’y a pas de magicien, de dragon ou autre créature imaginaire, ce qui change agréablement de la fantasy classique. Les personnages sont très travaillés et surtout ne sont pas manichéens, il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre, j’ai beaucoup apprécié cet aspect-là qui manque souvent dans les romans de fantasy.

Le lecteur est pris dans l’ambiance mystérieuse de ce roman, il a l’impression de vivre l’enquête en même temps que les héros. Certaines scènes sont très sanglantes, mais cela ne m’a pas dérangée. Peru n’a pas tiré tout le potentiel de certains personnages, très développés dans la première partie et qui disparaissent ensuite presque complètement du récit, mais n’oublions pas que c’est un premier roman.

C’est un gros coup de coeur que je vous recommande chaleureusement.

Publicités

Entry filed under: Lectures.

Londres, de Paul Morand Les neufs dragons, de Michael Connelly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :