Le complot Romanov, de Steve Berry

1 janvier 2013 at 18 h 46 min Laisser un commentaire

Vous pouvez retrouvez cette chronique et bien d’autres ici.

Gros coup de coeur pour ce thriller historique qui présente plusieurs points communs avec le célèbre Da Vinci Code de Dan Brown.

Steve Berry est un spécialiste de ce genre de thriller, il s’est déjà intéressé à divers mystères historiques.  Le point de départ de celui-ci est original, c’est la chute du Tsar Nicolas II en 1917. Ce n’est que récemment que l’on a su que toute la famille a été exécutée en 1918, mais on a longtemps cru qu’Anastasia et Alexis, les deux plus jeunes enfants avaient échappés au massacre. En 2004 quand Berry publie son roman, la nouvelle n’était pas encore connue et il profite de s’engouffrer dans la brèche.

J’espérais retrouver Cotton Malone, le héros récurrent des thrillers de Berry, mais il est absent de cet opus. Nous découvrons Miles Lord un avocat noir américain passionné par la Russie. Le pays traverse une grande crise politique et le projet de restaurer les Romanov voit le jour. Une commission tsariste est mise en place pour rétablir la monarchie, mais le système est complètement gangréné par la corruption et la mafia, le candidat choisi est Stephan Bakhlanov, un descendant du frère de Nicolas II , qui  présente surtout l’avantage d’être une marionnette soumise à la mafia. Il est considéré comme le plus proche parent de l’ancien tsar, on demande à Miles Lord de fouiller les archives de l’Etat pour s’assurer que le candidat retenu est bien légitime et ne sera pas contesté.

Lord découvre alors une prophétie de Raspoutine et un texte de Lénine qui remettent ces certitudes en cause. Le voilà qui traverse la Russie pour découvrir les descendants d’Anastasia et d’Alexis, avec des tueurs aux trousses. Il rencontre une jeune femme qui fera tout pour l’aider. Lord est une sorte de James Bond et les rebondissements s’enchaînent, pas toujours imprévisibles.

Le roman alterne les passages concernant la Russie des Romanov et celle d’aujourd’hui. On voit à quel point ce pays est corrompu et raciste, ce qui ne facilite pas la vie de Lord. Je trouve le point de départ original. J’ai beaucoup aimé ce thriller, même si je trouve qu’il y a certaines longueurs dans la poursuite de Lord. Comme dans tous les romans de Berry, le côté invincible des héros n’est pas toujours très crédible.  A la fin , l’auteur explique ses sources et donne les limites du roman par rapport aux faits historiques, j’apprécie beaucoup cette honnêteté de l’auteur.

le complot romanov [1600x1200]

Entry filed under: Lectures. Tags: .

Le baron perché, d’Italo Calvino La vie à se partager, de Danielle Beck et allii

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :