Hanna était seule à la maison, de Carin Gerhardsen

29 mars 2013 at 18 h 33 min Laisser un commentaire

Voici un polar sur lequel j’avais lu des critiques très contrastées et j’étais impatiente de m’en faire une idée par moi-même.

Mes premières impressions ont été très défavorables. Le livre commence par un prologue situé en 1964, que j’ai relu une seconde fois après avoir fini le roman, mais même en connaissant toute l’histoire, je n’ai toujours pas compris de quoi il retournait et quel lien il y avec la suite de l’histoire. Ensuite de cela les quatre vingt premières pages servent à faire connaissance avec les héros et à découvrir leur environnement quotidien. Ce n’est certes pas inutile, mais c’est trop long, car il ne se passe pas grand chose: Jocke se fait tabasser par son père, Elise et Jennifer, deux adolescentes dont la mère est alcoolique boivent, fument et font diverses bêtises, Petra Westman, une inspectrice et un de ses collègues boivent quelques bières après le travail, tandis que le commissaire Conny Sjöberg va diner chez sa mère avec sa femme et leurs cinq enfants. Ce décor jouera un rôle dans la suite de l’intrigue, mais sur le moment j’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’éléments juxtaposés sans lien les uns avec les autres, comme si l’auteur entassait des éléments de décor dans un hangar en attendant de pouvoir les utiliser dans une prochaine pièce.  Cette mise en route dure près de quatre vint cinq pages, sur un total de trois cents cinquante sept et je l’ai trouvée assez ennuyeuse.

Ensuite le rythme s’accélère et va crescendo: Le lendemain, Petra traverse un parc en faisant son jogging et tombe sur une poussette à moitié fracassée et un peu plus loin sur un bébé abandonné dans les buissons. Elle se met aussitôt à la recherche de la mère, dont elle trouve le corps dans un bac de sable. L’enquête se met en place, la morte n’a aucun papier d’identité et aucune disparition n’est signalée. Petra et son équipe cherchent à l’identifier, ainsi que le bébé en faisant une enquête de voisinage.

Durant ce même week end, Jennifer, son ami Jocke et toute une bande d’adolescents prennent le ferry pour se rendre en Finlande. Ils font la fête, se saoûlent abondamment, mais au petit matin Jennifer est retrouvée étranglée dans les toilettes, c’est le commissaire Sjöberg qui s’occupe de cette affaire.

Ce que personne ne sait, c’est que le bébé a une grande soeur de trois ans, Hanna qui est enfermée toute seule à la maison. Elle pense que sa maman a déménagé pour la punir de ne pas avoir été sage. Elle se débrouille de son mieux pour trouver de la nourriture. Elle fait des numéros de téléphone au hasard et tombe sur une vieille dame  à qui elle raconte son histoire. Celle-ci la croit et alerte la police qui ne prend pas l’affaire au sérieux, elle se met donc à sa recherche. Un prédateur sexuel rôde aussi, les secours arriveront-il à temps pour sauver la petite fille?

Nous suivons l’enquête des policiers et de la vieille dame. Malgré quelques digressions typiques des polars scandinaves, l’action est bien menée et tout à fait palpitante, on voit le filet se resserrer lentement mais sûrement sur le coupable. Ce livre serait tout à fait excellent si le début n’était pas si lent et si long, puisqu’il faut attendre près du quart du roman pour que l’action démarre. On sait que les polars scandinaves comportent plus de descriptions et moins d’actions que leurs homologues anglo-saxons et ça fait partie de leur charme, mais en l’occurrence j’ai trouvé le démarrage vraiment trop long, même si la suite est vraiment palpitante.  Sinon les personnages sont intéressants et variés. Malgré ses défauts, ce livre reste très agréable à lire et on vibre avec Hanna, espérant une issue positive.

Hanna était seule

Chronique réalisées pour les Chroniques de l’Imaginaire

Publicités

Entry filed under: Lectures.

Un calice de sang, de Peter Tremayne Le sang et la poussière, de Malla Nunn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Pat0212 sur Hellocoton

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 24 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :